Hemond & Soucy Genealogy
First Name:  Last Name: 
[Advanced Search]  [Surnames]

Histories

» Show All     «Prev «1 ... 15 16 17 18 19 20 21 22 23 ... 28» Next»     » Slide Show

Oui, les mariages entre cousins germains sont légaux et ... normaux

La Presse, Montréal, 4 aout 1993

LA PRESSE, MONTRÉAL, MERCREDI 4 AOÛT 1993

Contrairement à la croyance populaire, les mariages entre cousins germains sont légaux et ... normaux 

Ce n'est qu'en discutant avec une femme rencontrée lors d'une réunion de parents à l'école de sa fille que la libraire Asma Khan a réalisé que son mariage était considéré comme tabou dans certains milieux.

 « Cette femme était renversée », de dire Mme Khan, une femme de 45 ans qui a marié un cousin germain il y a 17 ans. « Elle n'a cessé de me répéter que mon mariage était illégal au Canada, J'étais bouleversée. Je n’avais jamais pensé que mon mariage puisse ainsi être perçu. »

 En réalité, son mariage n'a rien d'illégal. Sa rencontre n'est qu'un exemple frappant de la fausse perception que certains se font des mariages entre cousins germains.

 Mme Khan, qui est musulmane et mère de trois-enfants, a émigré au Canada et s'est établie à Toronto à la fin des années 70. Elle affirme que, dans son Pakistan natal, « le mariage n'est pas qu'une union entre deux personnes, mais c'est aussi un lien créé entre deux familles ».

 Les mariages entre cousins germains sont fréquents dans certaines régions d'Afrique et d'Asie, notamment dans des pays comme l'Inde et l’Irak. Si les immigrants de ces régions qui viennent au Canada sont en train de modifier le tissu social de notre pays, il n'en demeure pas moins que les mariages consanguins que certains ont contractés y sont parfois mal vus.

 Le tabou de l'Inceste

Ce type de mariages est mal vu à cause du tabou qui frappe l'inceste,' affirme Taylor Buckner, sociologue de l'université Concordia.

 « Ces mariages faussent les structures établies et sont contraires à notre façon de faire les choses », dit-il.

'Il note par ailleurs que les traditions matrimoniales ont évolué beaucoup au cours de l'histoire. Les mariages entre frères et sœurs étaient fréquents à l'époque des pharaons, en Égypte, tandis que les rois d'Hawaï épousaient tout simplement leurs propres filles.

 En Irak, où le président Saddam Hussein a épousé une cousine germaine, ces mariages sont socialement préférés à tout autre: environ 50 p. cent des unions se nouent entre cousins germains dans ce pays.

 Au Japon, avant la Deuxième Guerre mondiale, environ 10 p. cent des mariages étaient célébrés entre cousins germains, afin de conserver les terres, le patrimoine et les richesses au sein de la famille élargie.

 Dans les deux tiers des États- Unis, toutefois, avoir des relations sexuelles ou marier un cousin germain est illégal. Au Canada, de tels mariages sont légaux, mais ne sont pas fréquents.

 Environ 0,5 p. cent de tous les mariages, au Canada, son contractés entre cousins germains, en majorité à Terre-Neuve, au Québec et parmi les huttérites de l'Alberta, révèle John Bear, généticien de l'université Memorial de St-Jean à Terre-Neuve.

 Les enfants tarés

Par ailleurs, il est erroné de croire que les enfants issus de cousins germains seront souvent tarés, soutient la conseillère en génétique Jennifer Fitzpatrick, de L’Hôpital pour enfants de Toronto.

 « Dans notre société occidentale, les mariages entre parents sont très mal considérés ­et on entend de nombreuses histoires d'horreur à ce propos, notamment celles sur les bébés difformes et mentalement retardés », rappelle-t-elle.

 En autant qu'il n'y ait pas de tares connues dans la famille, le risque d'une difformité à la naissance, chez des cousins germains, est environ le double de celui relevé chez les autres ­couples, qui est de trois p. cent' des nouveau-nés dans ce dernier cas, affirme Mme Fitzpatrick.

 « Nous parlons donc de quatre à six p. cent des naissances chez les couples de cousins germains pouvant présenter des anomalies.»                >                       •

 Chris et Lauris, un couple de Canadiens issus de familles bourgeoises, se sont épousés à Toronto l'an dernier et viennent ­d'avoir un premier bébé, une fille. Ils affirment que les gens réagissent presque tous avec surprise lorsqu'ils apprennent qu'ils sont cousins germains.

 « Ce n'est pas d'une cousine dont je suis en amour. Je suis en amour avec une personne qui se trouve être ma cousine.

Bill McKelin, professeur d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique, affirme que les mythes qui sont attribués aux mariages entre cousins germains procèdent d'une connaissance « biologique tenant du folklore ».

 « La majorité de mes étudiants croient qu'il existe des lois contre les mariages entre cousins germains », dit-il.

 La croyance populaire contribue également à perpétuer le mythe voulant que les mariages entre cousins germains soient anormaux.

 Il n'existe également aucun interdit religieux s'appliquant aux mariages entre cousins germains dans la majorité des religions chrétiennes ainsi que dans les fois juive et musulmane.

 Il n'en demeure pas moins des obstacles à ce type d'unions. Plus tôt cette année, en Louisiane, deux cousins germains ont demandé aux législateurs de les soustraire à la « Loi sur l'inceste » afin qu'ils puissent s'épouser devant un prêtre. Leur requête est toujours à l'étude.

 Les lois américaines contre les mariages entre cousins ont été adoptées il y a très longtemps et sont tout simplement demeurées en vigueur. Il arrive très fréquemment qu'elles ne soient tout simplement pas appliquées, affirme le sociologue Taylor Buckner.

 « Je ne crois pas personnellement que quelques mariages entre cousins germains puissent faire un grand tort à la société », soutient-il.

 « Mais, comme plusieurs choses considérées comme anormales, ce ­n'est pas le mariage en lui-même qui choque, mais la réaction de la société face à cette union. » 


Linked toFamily: SOUCISSE/LAZURE (F5)

» Show All     «Prev «1 ... 15 16 17 18 19 20 21 22 23 ... 28» Next»     » Slide Show